Évaluation des bioaérosols et des composés gazeux émis lors des compostages de résidus agroalimentaires et résidentiels

Au cours des dernières années, la conscientisation écologique des populations a stimulé de façon importante l’intérêt qu’elles portent à la protection de l’environnement. Des comportements favorisant le développement durable et permettant la préservation à long terme de l’environnement comme le compostage sont maintenant répandus. De par sa nature, le compostage nécessite l’action des microorganismes. À chaque phase de compostage correspondent des populations de microorganismes caractéristiques et, par conséquent, des émissions de bioaérosols qui leur sont propres. Plusieurs gaz peuvent également être présents dans l’air ambiant lors des activités de compostage. Les travailleurs de ces milieux peuvent donc être exposés à des agents chimiques et biologiques.
L’objectif de cette étude était de comparer les concentrations des contaminants présents dans l’air ambiant de trois sites de compostage traitant des matières organiques différentes c.-à-d. des résidus organiques triés à la source provenant d’une collecte à trois voies, des fumiers provenant d’une ferme de bovins laitiers ainsi que des carcasses et des tissus animaux provenant d’une ferme porcine; et ce, afin d’en estimer les risques pour la santé.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100920/n/bioaerosols-composes-compostages-agroalimentaires-residentiels

Enquête québécoise sur la vaccination contre la grippe saisonnière et le pneumocoque et sur les déterminants de la vaccination: 2016

Ce rapport de l'Enquête québécoise sur la vaccination contre la grippe saisonnière et le pneumocoque et sur les déterminants de la vaccination présente les résultats d'une enquête populationnelle réalisée en 2016 au Québec. Des données ont été recueillies au niveau des couvertures vaccinales contre la grippe et contre le pneumocoque et au plan des attitudes et des perceptions générales sur la vaccination. Rappelons que les groupes ciblés par le programme de vaccination 2015-2016 contre la grippe étaient les personnes âgées de 60 ans ou plus, les malades chroniques âgés de 18 à 59 ans, les travailleurs de la santé âgés de 18 ans ou plus, les enfants âgés de 6 à 23 mois et ceux âgés entre 2 et 17 ans et atteints d'une maladie chronique. Les personnes âgées de 65 ans ou plus et celles de 2 à 64 ans à risque accru d'infections invasives à pneumocoque sont ciblées par le programme de vaccination contre le pneumocoque. Les personnes âgées de 50 ans ou plus avec un asthme assez grave pour nécessiter un suivi médical régulier ou des soins hospitaliers sont nouvellement ciblées par le programme de vaccination pneumocoque.

Source: https://www.inspq.qc.ca/publications/2234

Smartphone APP assesses indoor air quality

Are you suffering with dry skin, nausea or asthmatic reactions at work? If so, a new smartphone APP can help identify if poor indoor air quality (IAQ) is the culprit.
AirAssess is a survey-based APP, designed by the Occupational Health Clinics for Ontario Workers (OHCOW) to gather information about air quality including temperature, humidity and airborne contaminants. APP users will also be asked about asthma-related and other symptoms of ill-health along with work-related stressors. 
The APP considers all of this information and offers immediate feedback in terms of potential links between air quality and the reported symptoms. The APP user will also be provided basic workplace actions to address poor air quality, issue-specific tip sheets and any relevant legislation or recognized guidelines.

Source: https://www.whsc.on.ca/What-s-new/News-Archive/Smartphone-APP-assesses-indoor-air-quality

Détection fixe de gaz et de vapeurs pour l'industrie

L'émission accidentelle ou non contrôlée de gaz ou de vapeurs peut avoir des conséquences graves sur la santé et la sécurité des personnes, les installations industrielles et les biens matériels à proximité, et sur l'environnement.
Le détecteur de gaz à poste fixe joue un rôle important dans la maîtrise de ces risques. Cette brochure est une synthèse des principaux éléments à prendre en considération pour le choix d'un détecteur de gaz, son déploiement, sa mise en oeuvre ainsi que sa maintenance opérationnelle.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206271

Avis sur l’utilisation d’une 2e dose de vaccination contre les oreillons chez les travailleurs de la santé

Depuis novembre 2016, des cas d'oreillons ont été rapportés parmi les médecins résidents de la région de Québec (1 cas), de l'Estrie (5 cas) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (1 cas). À la suite de l'apparition de cas secondaires parmi des médecins résidents du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), les autorités du CHUS ont pris la décision d'administrer une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un nombre restreint de résidents, soit une quarantaine de résidents. Cette décision avait pour but d'augmenter l'immunité dans cette cohorte née entre 1980 et 1996 qui n'a souvent reçu qu'une seule dose de vaccin contre les oreillons.
La Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a donc demandé au Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) son avis sur l'administration d'une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un cercle plus élargi de médecins résidents dans un contexte d'éclosion en milieu de soins, dans le but d'augmenter l'immunité de cette cohorte en prévision des vagues subséquentes de l'éclosion.

Source: https://www.inspq.qc.ca/publications/2231

Évaluation de méthodes de prélèvement et de caractérisation de nanomatériaux manufacturés dans l'air et sur des surfaces des milieux de travail

La surveillance des niveaux de contamination de l'air par des nanomatériaux manufacturés (NMM) est une démarche complexe qui présente plusieurs incertitudes et limites notamment : la présence simultanée de particules de dimensions nanométriques qui ne sont pas des NMM, l'absence d'instruments validés permettant une mesure en zone respiratoire et la multiplicité des indicateurs à apprécier. Certains organismes, dont l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) en France et l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) au Québec soulignent aussi la nécessité de réaliser des prélèvements surfaciques afin d'attester la présence de dépôts de NMM. Le perfectionnement des techniques existantes et l'élaboration de nouvelles méthodes de prélèvement et de caractérisation des NMM sont donc nécessaires en vue d'une meilleure évaluation globale du risque d'exposition des travailleurs. C'est dans ce cadre que s'inscrit ce projet dont l'objectif général est de développer des approches méthodologiques originales permettant une caractérisation poussée de l'exposition aux NMM dans les milieux de travail, sur les plans qualitatif et quantitatif.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100916/n/methodes-prelevement-nanomateriaux-manufactures

Poussières. Guide de bonnes pratiques en démolition

Ce guide a pour objectif de capitaliser les bonnes pratiques sur les chantiers de démolition permettant, d'une part, de réduire les expositions des opérateurs aux poussières et, d'autre part, de diminuer les émissions dans l'environnement.
Il est destiné à sensibiliser les entreprises, les maîtres d'ouvrage et les maîtres d'oeuvre sur les expositions aux poussières et les informer sur les techniques adaptées pour les prévenir. Il a été rédigé dans le cadre d'un partenariat entre le SNED (Syndicat national des entreprises de démolition), l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité), la CNAMTS (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés) et l'OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics).

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206263

NIOSH Releases Updated Hazard Assessment Software

EVADE Software Expanded to Identify Multiple Hazardous Exposures.
The latest version of the EVADE software has been expanded to show mine workers exactly where they are being exposed to hazards on the job, and therefore where an intervention can be effective.
When mines try to reduce harmful exposures to their workers, it's often a matter of guesswork and trial and error not only to pinpoint the sources, but to know where fixes might offer the greatest impact. EVADE puts the power to identify and then correct exposure hazards in the hands of mine operators.
While NIOSH originally developed EVADE as software to support Helmet-CAM—a system worn by a worker that records video and matches it with simultaneously collected data on hazardous dust exposure—the latest version of EVADE goes well beyond just dust. In addition to a Helmet-CAM setup, the free downloadable program can easily be used with data coming from other sources, such as a video camera on a tripod, a stationary aerosol monitor, or a noise dosimeter. EVADE 2.0 takes multiple data files and stitches them together to display when and where a worker might have been exposed to a high sound level or hazardous substance, such as dust, diesel, and gases.

Source: https://www.cdc.gov/niosh/updates/upd-02-28-17.html

Protoxyde d'azote lors de l'utilisation du MEOPA en milieu de soins

Toxicité, situations d'exposition, données métrologiques, pistes de prévention et rôle du médecin du travail
Le MEOPA (mélange équimolaire d'oxygène et de protoxyde d'azote) est de plus en plus largement utilisé en milieu de soins, que ce soit en structure hospitalière ou autres (hospitalisation à domicile, odontologie...).
Des campagnes de mesures récentes, menées par les CARSAT et l'INRS, ont montré des niveaux d'exposition professionnelle au
protoxyde d'azote supérieurs aux recommandations disponibles. Devant les interrogations des professionnels sur les risques liés à l'exposition professionnelle potentielle au MEOPA, cet article présente les données existantes sur la toxicité du protoxyde d'azote, les situations d'exposition au MEOPA, les pistes de prévention ainsi que le rôle du médecin du travail.

Source: http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TP 26

State-of-the-art report on reproductive toxicants

Summary
Workers' reproductive health can be put at risk by hazardous chemicals, such as pesticides and pharmaceuticals, as well as biological, physical, organisational and psychosocial factors.
The issue of reproductive OSH risks has largely been focused on women, and mostly pregnant women, but reprotoxic risks can in fact affect both women's and men's reproductive health. Reprotoxicants can also affect foetal and human development and effects include miscarriages, malformations and functional deficits.
The summary presents in short the results of a report that examines the current knowledge on workplace risks to reproduction. It highlights gaps in that knowledge and recommends ways forward to increase awareness and improve prevention.

Source: https://osha.europa.eu/en/tools-and-publications/publications/summary-state-art-report-reproductive-toxicants/view

Fabrication de prothèses dentaires

Guide pratique de ventilation
Cette brochure se voulant essentiellement un guide pratique, seuls les points essentiels relatifs à la conception des installations de ventilation y sont traités. Les nuisances d'ordre toxicologique, c'est-à-dire les effets sur l'homme des différents polluants émis (poussières, vapeurs et gaz), sont particulièrement détaillées. Ce guide a ainsi le double objectif de mettre en évidence le risque d'intoxication lié à l'inhalation de divers polluants aux postes de travail et de proposer des solutions de prévention adaptées à chaque situation. Les autres nuisances (bruit, agents infectieux, travail en position maintenue, rayonnements ultraviolets, laser et infrarouge, etc. et l'utilisation éventuelle d'équipements de protection individuelle ne sont peu ou pas développées.
Les mesures de prévention décrites dans ce guide portent principalement sur :
- la réduction des émissions de polluants : implantation du laboratoire et choix des matériaux, des produits, des techniques les moins émissifs ;
- le captage et la ventilation des polluants : descriptif du ou des dispositifs de captage à la source adaptés à chaque poste de travail (préparation des revêtements, fusion et coulée des alliages, sablage, modelage de la cire, finition à l'établi...) ; point sur le réseau de transport des polluants, l'air de compensation, le rejet de recyclage de l'air extrait, la ventilation générale, les contrôles, l'entretien et le nettoyage.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%20760

Occupational use of high-level disinfectants and fecundity among nurses

Objective: This study aimed to examine the relationship between occupational use of high-level disinfectants (HLD) and fecundity among female nurses.
Methods: Women currently employed outside the home and trying to get pregnant (N=1739) in the Nurses' Health Study 3 cohort (2010–2014) were included in this analysis. Occupational exposure to HLD used to disinfect medical instruments and use of protective equipment (PE) was self-reported on the baseline questionnaire. Every six months thereafter women reported the duration of their ongoing pregnancy attempt. Multivariable accelerated failure time models were used to estimate time ratios (TR) and 95% confidence intervals (95% CI).
Results: Nurses exposed to HLD prior to and at baseline had a 26% (95% CI 8–47%) and 12% (95% CI -2–28%) longer median duration of pregnancy attempt compared to nurses who were never exposed. Among nurses exposed at baseline to HLD, use of PE attenuated associations with fecundity impairments. Specifically, women using 0, 1, and ≥2 types of PE had 18% (95% CI -7–49%), 16% (95% -3–39%), and 0% (95% -22-28%) longer median durations of pregnancy attempt compared to women who were never exposed. While the use of PE varied greatly by type (9% for respiratory protection to 69% for protective gloves), use of each PE appeared to attenuate the associations of HLD exposure with reduced fecundity.
Conclusion: Occupational use of HLD is associated with reduced fecundity among nurses, but use of PE appears to attenuate this risk.

Source: Gaskins, AJ, Chavarro, JE, Rich-Edwards, JW, Missmer, SA, Laden, F., Henn, SA, & Lawson, CC. (2017). Scandinavian Journal of Work, Environment & Health.
http://dx.doi.org/10.5271/sjweh.3623

Indoor Air Quality in Photocopy Centers, Nanoparticle Exposures at Photocopy Workstations, and the Need for Exposure Controls

Background: Photocopiers emit large amounts of nanoparticles (NP) and are a significant source of indoor air pollution. These emissions induce airway inflammation, irritation, and systemic oxidative stress in humans, lung injury and inflammation in animals, and cytotoxicity and epigenetic modifications in vitro. However, little is known regarding NP exposures at the workstation in the photocopy work environment, or the extent and use of emission controls.
Objective: To survey the photocopy work environment with regards to emissions controls and to evaluate IAQ with emphasis on NP exposure at the operator's workstation.
Methods: Work process, physical characteristics of the centers, and use of controls were recorded. Particle total number concentration (TNC), temperature, carbon dioxide, carbon monoxide, and percent relative humidity were measured during a random workday.
Results: Geometric mean (GM) TNC at workstations ranged between 1900 and 23000 particles cm−3, GSD 1.2–2.8, and maximum of 217000 particles cm−3. Fresh air ventilation was found to be less than American Society of Heating, Refrigerating, and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE) guidelines in 7 of 15 centers. Only one center used any type of emissions control. Elevated TNC at workstations was significantly correlated with number of copies (r = 0.72). While indoor/outdoor TNC ratios might be expected to be ≤1.0, the ratio here was >1.0 in 40% of centers visited, supporting the finding that copier emissions are a significant source of indoor air pollution. Number of copies per day was the most significant contributor to TNC.

Source: Martin, John, Demokritou, Philip, Woskie, Susan, & Bello, Dhimiter. (2017). Annals of Work Exposures and Health, 61(1), 110-122.
https://doi.org/10.1093/annweh/wxw016

Rayonnements optiques & électromagnétiques au travail

Pour accompagner les entreprises dans l'amélioration de la prévention des risques professionnels, l'INRS a organisé le colloque " Rayonnements optiques & électromagnétiques - De l'exposition à la prévention " en octobre 2015 à Paris. Durant trois jours, ce colloque a rassemblé près de 300 participants de profils variés : médecins du travail, IPRP, préventeurs d'entreprise, préventeurs institutionnels, scientifiques, consultants, bureaux d'études, organismes de contrôle... venus s'informer au travers de 48 présentations orales et échanger entre eux et avec les intervenants.
L'INRS met aujourd'hui à disposition de ce public et, au-delà, de toutes les personnes intéressées qui n'ont pu participer au colloque, ce numéro hors-série de la revue Hygiène & sécurité du travail. Ce compte-rendu, rassemblant 34 articles couvrant tous les thèmes abordés, a pour ambition d'être une référence au service de tous ceux qui s'intéressent à la prévention de ces nuisances physiques
dans l'entreprise. Bien entendu, les connaissances s'accroissent, les réglementations évoluent, les pratiques industrielles se modernisent, mais nous savons que le contenu de ces articles restera d'actualité pendant encore plusieurs années.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=CC%2016

Liquid release as a source of potential drug exposure during the handling of intravenous infusions in nursing

Purpose: This study aims at experimentally determining the incidence and extent of liquid releases onto the operator's hands and into the work environment during common nursing operations involving infusions.
Methods: A sequence of operations related to the preparation and administration of infusions was conducted by three subjects for 15 times each using fluorescein marked infusion solutions and two different infusion sets (standard set vs. safety-optimized set). Unintended release of liquid was quantified by glove and surface wipe sampling and HPLC/FD analysis of the samples. Operations concerning the disposal of infusions were also part of the study.
Results: In over 90% of the simulations, a release of infusion solution was observed in a standard workflow, comprising priming and decapping the infusion set, connecting it to a peripheral intravenous (IV) cannula, and detaching it again. Based on median values (229 vs. 26 μl), the release of infusion solution was about ninefold higher when using the non-optimized standard infusion set. During decapping, a hand contamination was found in a majority of cases.
Conclusions: The handling of infusions may involve a risk of nurses' exposure to active agents by release of infusion solution into the work environment. According to our results with different infusion sets, exposure risks can be reduced technically and by appropriate handling. Nevertheless, hand contaminations found for both sets emphasize the necessity for additional measures such as more consistent use of protective gloves.

Source: Segner, V., Kimbel, R., Jochems, P., Heinemann, A., Letzel, S., Wollschläger, D., & Roßbach, B. (2017). International Archives of Occupational and Environmental Health, 1-10.
http://dx.doi.org/10.1007/s00420-017-1196-0

Plus de Messages Page suivante »

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives