Les risques psychosociaux au travail

Un panorama d'après l'enquête Santé et intinéraire professionnel 2010
Les risques psychosociaux au travail sont divers et peuvent affecter la santé physique et mentale des salariés, notamment en cas d'expositions multiples. Afin d'étudier cette question, l'enquête Santé et itinéraire professionnel (SIP), réalisée en 2010, permet de dresser une typologie des salariés selon les facteurs de risques auxquels ils sont ou non exposés.
Six profils différents peuvent être distingués. Tandis que 28 % des salariés ne déclarent pas ou très peu de facteurs de risques, 19 % indiquent manquer de reconnaissance dans leur travail mais ne pas vraiment en souffrir. 16 % sont confrontés à de fortes exigences émotionnelles liées au contact avec le public mais bénéficient d'un soutien dans leur environnement professionnel, 15 % sont exposés à un travail exigeant et intensif, 13 % déclarent à la fois un manque de reconnaissance professionnelle et des relations de travail difficiles, et 9 % peuvent être qualifiés de surexposés car ils cumulent plusieurs facteurs de risque.

Source: http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2014-031.pdf

Industrial relations practices related to psychosocial constraints at work in the steel sector

This report looks at industrial relations practices regarding health and safety strategies in the European steel sector. The findings are based on desk research and a comparative analysis of company practices in three company case studies: ArcelorMittal in France, Rautaruukki in Finland and Salzgitter AG in Germany. The report offers a transversal analysis, examining the main findings on the role of social dialogue and company practices regarding prevention while also highlighting some specific company and sectoral features triggering psychosocial risks and their prevention. Each of the three case studies presents the company's strategies for assessing and preventing psychosocial issues at work and examines the involvement of the workers or workers' representatives. Two of the three case studies concern company pilot sites involved in addressing psychosocial constraints at work.

Source: http://www.eurofound.europa.eu/publications/htmlfiles/ef13102.htm

Solutions de prévention dans les petites entreprises

Dossier du numéro 234 d'Hygiène et sécurité du travail
98 % des entreprises relevant du régime général de la Sécurité sociale emploient moins de 50 salariés. Si la prévention des risques ne leur apparaît pas comme une priorité, les statistiques sont pourtant implacables : dans de nombreux secteurs d'activité, la majorité des accidents du travail se produit dans ces petites entreprises. Comment les sensibiliser et les inciter à prévenir les risques au travail ? Par la mise en œuvre de démarches adaptées, l'utilisation d'outils innovants répondant à leurs besoins et l'accompagnement par des acteurs de terrain. Ce dossier propose un tour d'horizon des expériences en cours et des outils à disposition des TPE.

Source: http://www.inrs.fr/accueil/header/actualites/sommaire-revue-hst-mars-2014.html

Santé mentale et emploi : Suisse

Dans les pays de l'OCDE, la gestion des problèmes de santé mentale dans la population d'âge actif devient un enjeu essentiel pour les politiques sociales et du marché du travail. Les gouvernements de ces pays sont de plus en plus nombreux à reconnaître que les pouvoirs publics ont un rôle important à jouer pour maintenir au travail les personnes souffrant de troubles mentaux ou pour faciliter la réintégration de celles qui sont sorties du marché de l'emploi, ainsi que pour prévenir l'apparition de ce type de troubles. Ce rapport relatif à la Suisse est le cinquième d'une série de travaux analysant l'approche adoptée par différents pays de l'OCDE face aux défis plus larges, décrits dans la publication Mal-être au travail ? Mythes et réalités sur la santé mentale et l'emploi (OCDE, 2012), auxquels sont confrontés les pouvoirs publics en matière d'éducation, de santé, de politique sociale et d'emploi.

Source: http://www.oecdbookshop.org/oecd/display.asp?K=5K406859VN26&lang=FR&sort=sort_date%2Fd&stem=true&sf1=Title&st1=Sant%E9+mentale+et+emploi+Suisse&sf3=SubjectCode&sp1=not&st4=E4%2Bor%2BE5%2Bor%2BP5&sf4=SubVersionCode&ds=Sant%E9+mentale+et+emploi+Suisse%3B+Tous+les+th%E8mes%3B+&m=1&dc=2&plang=fr

Une brochure pour concevoir les déchèteries

L'INRS publie une nouvelle brochure intitulée « Conception des déchèteries. Intégration de la santé et de la sécurité du travail » (de référence ED 6143). Elle traite des connaissances générales sur le domaine et des mesures à prévoir le plus en amont possible, dès la conception même des lieux et équipements de travail d'une déchèterie. Elle est destinée aux maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre, aux collectivités territoriales, aux exploitants de déchèteries…

Source: http://www.inrs.fr/accueil/header/actualites/brochure-conception-decheterie.html

Ageing and work

Demographic change is a global phenomenon. The reasons for the ageing of the population are twofold: increased life expectancy and diminished birth rates. The former is the greatest achievement of mankind and should not be considered a problem, although many governments see it as a difficult financial burden due to heavier depency ratios. In many Asian-Pacific countries the proportion of the 65+ population is increasing and the working age population (15–64 years) is decreasing. However, the real problem is that we are not sufficiently prepared for an older society. Now is the time to act.
As the population ages, the workforce ages. In many Asian-Pacific countries, the 50+ workforce is already larger than the younger generation (under 30 years). Therefore, governments plan to extend working careers by raising retirement ages. A shortage will occur if older workers leave their jobs because of early retirement options or work disability.

Source: Numéro spécial, Asian-Pacific Newsletter on Occupational Health and Safety, Vol. 21, No. 1, April 2014.
http://www.ttl.fi/en/publications/electronic_journals/asian_pacific_newsletter/Documents/Asian-PacificNewsletter1_2014.pdf

Workplace harassment

A test of definitional criteria derived from an analysis of research definitions and Canadian social definitions
Public awareness of the occurrence and effects of workplace harassment continues to grow. However, despite increasing awareness, ambiguity remains about how harassment is defined and, consequently, how to determine whether a questionable situation should be judged as harassment. For this research we reviewed definitions of workplace harassment and identified four elements that were frequently included as criteria for making judgments of whether harassment had occurred (i.e., repetition, intent, perceived intent, consequences). In two separate studies, fictional scenarios were used to evaluate the extent to which participants' judgments about harassment were affected by the presence or absence of the four elements. Ratings of the scenarios provided by student participants (study one; N=160) and a convenience sample of community participants (study two; N=292) with varying levels of work experience and diverse professional backgrounds were analysed. According to our results the four elements significantly influenced participants' judgments of harassment. The intent of the harasser had the strongest and most consistent effect on harassment judgements and whether the behaviour was repeated had the weakest and least consistent effect. In addition to the unique effects of the individual elements, significant interactions between the elements emerged and suggest that harassment judgements depend on the interplay of a variety of factors. Though the results of these studies add to the growing body of research that focuses on defining workplace harassment, they also highlight the need for additional research in the area.

Source: Claybourn M, Spinner B, Malcom K. Int. J. Law Psychiatry. 2014.
http://dx.doi.org/10.1016/j.ijlp.2014.02.033

Jeunes du secondaire et du collégial qui cumulent études et travail

Une enquête sur les conditions d'exercice du travail et la SST
Le présent projet de recherche vise trois objectifs :dresser un portrait des conditions d'exercice du travail et de SST de jeunes fréquentant les niveaux d'enseignement secondaire et collégial; identifier les facteurs associés à divers indicateurs de santé (santé générale perçue, détresse psychologique, fatigue et durée du sommeil) que l'on sait être associés à des risques pour la SST et, finalement, présenter un portrait des accidents de travail et de la déclaration des accidents chez les étudiants du collégial.

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-jeunes-etudes-et-travail-r-795.html 

Harcèlement sexuel au travail

Le défenseur des droits publie une enquête exclusive
L'enquête réalisée par le Défenseur des droits révèle que, aujourd'hui, en France, 1 femme sur 5 déclare avoir été victime de harcèlement sexuel au travail, ce qui viennent confirmer les propos des témoins, également ciblés par l'enquête. Les gestes et propos à connotation sexuelle sans le consentement de la personne et un environnement de travail avec des blagues à caractère sexuel sont, avec le chantage sexuel et l'envoi de message à caractère pornographique, les manifestations les plus rapportées.

Source: http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-lutte-contre-les-discriminations/actualites/harcelement-sexuel-au-travail-le

Industrial relations practices related to psychosocial constraints at work in the steel sector

This report looks at industrial relations practices regarding health and safety strategies in the European steel sector. The findings are based on desk research and a comparative analysis of company practices in three company case studies: ArcelorMittal in France, Rautaruukki in Finland and Salzgitter AG in Germany. The report offers a transversal analysis, examining the main findings on the role of social dialogue and company practices regarding prevention while also highlighting some specific company and sectoral features triggering psychosocial risks and their prevention. Each of the three case studies presents the company's strategies for assessing and preventing psychosocial issues at work and examines the involvement of the workers or workers' representatives. Two of the three case studies concern company pilot sites involved in addressing psychosocial constraints at work.

Source: http://www.eurofound.europa.eu/publications/htmlfiles/ef13102.htm

Quoi ne pas faire pour éviter les problèmes de santé mentale

La prévention des problèmes de santé mentale attribuables au travail nous ramène d'abord à la question de fond qui guide depuis toujours la prévention de toute altération de l'état de santé résultant d'une exposition professionnelle : faut-il agir sur l'individu ou sur le travail?

Source: http://www.qualaxia.org/fdownload.php?fn=Quintessence-V06N04-fr.pdf&ct=dqt&tp=pdf

Organisation du travail en 2 x 12 h

Dans les entreprises, la mise en place de postes longs de 12 heures progresse. Forts de ce constat, des acteurs en santé et sécurité au travail ont réalisé une synthèse de leurs observations de terrain avec un travail bibliographique pour faire le point sur cette question. Les effets secondaires les plus documentés de ces postes longs comparés aux postes de 8 heures sont la prise de poids, l'augmentation des erreurs, d'accidents du travail et de trajet, des conduites addictives, des troubles musculosquelettiques et des pathologies du dos. De plus, les salariés exposés à ces horaires atypiques doivent réaliser un arbitrage entre leur santé et leur disponibilité familiale, et ceci fréquemment au détriment de leur santé. Cette organisation en postes longs ne devrait être adoptée que dans les cas d'absolue nécessité et en tenant compte de préconisations qui en limitent les effets négatifs.

Source: http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TP%2018

Identifying construction supervisor competencies for effective site safety

Construction supervisors are crucial to eventual site safety performance. In the United States, the OSHA 30-hour training is becoming the de facto standard for supervisor safety competence. A literature review of recommended supervisor safety competencies reveals gaps when compared to the OSHA 30-hour training contents. We address this gap by identifying the necessary knowledge-based safety competencies that are most important for the front-line construction supervisor and prioritizing them for the first time. A Delphi process confirmed that knowledge of pre job planning, organizing work flow, establishing effective communication, and of routine and non-routine work tasks are highly important competencies for the construction supervisor to possess. Construction organizations who utilize the 30-hour training for supervisor safety competence must recognize its limitations and ensure supervisors are equipped with these additional competencies to effectively manage site safety. Government agencies should also recognize the policy limitations of requiring the 30-hour training for supervisors.

Source: Hardison D, Behm M, Hallowell MR, Fonooni H. Safety Sci. 2014; 65: 45-53.
http://dx.doi.org/10.1016/j.ssci.2013.12.013

Stress chronique

Panorama et focus sur de nouveaux indicateurs biologiques et biomécaniques
Après quelques rappels de base sur les mécanismes neuro-psychoimmunologiques impliqués dans la réponse de stress et les notions d'acuité et de chronicité, deux nouveaux indicateurs de stress sont présentés : le cortisol endogène capillaire (CeC) et le Syndrome algodysfonctionnel de l'appareil manducateur (SADAM). Les travaux sur le CeC et le SADAM sont abordés en lien avec des situations de stress chronique. La pertinence de ces derniers, en matière de prévention et de perspectives de recherche en santé au travail, est discutée.

Source: http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TC%20146

Law on work-related stress in need of updating

A study has suggested Sweden's Work Environment Act fails to tell employers what their obligations are towards their employees to prevent work-related stress and stress-related illness. Until recently there had not been a single conviction of an employer violating laws which outlaw working environments likely to cause ‘psychosocial' illnesses. The study says the legislation is too vague and outdated, and the organisation that could clarify the rules has failed to do so.

Source: http://www.eurofound.europa.eu/ewco/2014/02/SE1402029I.htm

Plus de Messages Page suivante »

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives