Prévention de la violence entre membres d’une même organisation de travail

Évaluation d'une intervention participative
Le phénomène de violence interpersonnelle entre membres de l'organisation de travail est de plus en plus connu. Le Québec s'est d'ailleurs doté, il y a quelques années, d'un cadre législatif visant à contrer le phénomène. Les objectifs de l'adoption de telles mesures sont, d'une part, la sanction des comportements inappropriés mais aussi, ce qui nous intéresse ici plus particulièrement, la prévention du phénomène. Or, jusqu'ici, très peu de connaissances théoriques et pratiques existent quant à l'utilité et à l'efficacité des moyens mis en oeuvre pour prévenir cette violence et ainsi réduire ses impacts sur la santé et la sécurité du personnel exposé. Les organisations possèdent donc, malgré les obligations qui leur incombent, peu de balises solides pour agir de façon appropriée sur le phénomène.
L'étude proposée avait pour objectif de venir en partie combler cette lacune en évaluant une intervention participative visant la réduction de la violence interpersonnelle au travail dans trois établissements de détention québécois de tailles différentes (petit/moyen/gros établissements). Nous souhaitions plus particulièrement : 1) décrire le processus de développement et d'implantation de l'intervention et 2) évaluer les effets de l'intervention sur les pratiques organisationnelles et la prévalence de violence interpersonnelle. La population visée par cette étude était celle des agents des services correctionnels québécois (ASC).

Source : http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-661.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives