Emploi des « seniors » et conditions de travail : une étude statistique comparative entre pays d’Europe

L'emploi des âgés constitue une préoccupation croissante, notamment pour les institutions internationales, pour deux raisons essentielles : d’une part, la structure démographique de la main-d’œuvre se déplace vers les âges élevés, parce que la natalité dans les cohortes correspondantes – les natifs des années 50 ou 60 – a été plus élevée que dans les décennies suivantes, avec des écarts divers selon les pays industrialisés; d’autre part, l’allongement de la vie professionnelle est souvent préconisé pour faire face aux préoccupations concernant le financement des pensions de retraite. En Europe, avec la définition d’une stratégie commune pour l'emploi, l'objectif d’un maintien des « seniors » au travail est devenu explicite (Jolivet, 2002). L'Union européenne s'est dotée de deux objectifs : un taux d'emploi moyen de 50 % pour les personnes de 55 à 64 ans a été affiché lors du Conseil européen de Stockholm en 2001; et un relèvement progressif d'environ 5 ans de l'âge moyen de sortie de l'activité lors du Conseil de Barcelone en 2002. Dans les deux cas l’horizon fixé était 2010. À peu près à mi-parcours, en 2005, date sur laquelle portera l’étude présentée ici, l’Europe était loin d’atteindre cette cible : le taux d’emploi des 55-64 ans était de 42,5 %.

Source : http://www.pistes.uqam.ca/v13n1/articles/v13n1a6.htm

 

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives