La place du care dans la transmission des savoirs professionnels entre anciens et nouveaux à l'hôpital

Cet article présente des résultats d'une recherche réalisée en France et portant sur la transmission des savoirs professionnels entre anciennes et nouvelles, infirmières et aides-soignantes. Le secteur hospitalier est soumis à des transformations démographiques qui pointent l'accueil et la formation des nouveaux comme un enjeu important. Par ailleurs, il connaît des transformations organisationnelles fortes, relatives à la réduction des dépenses de soin, qui touchent les métiers des personnels soignants, notamment dans l'articulation du cure et du care. À partir de l'analyse ergonomique de trois situations de transmission, cet article examine la place du care dans la transmission et questionne ses déterminants organisationnels, individuels et collectifs. Il propose de considérer la transmission comme une activité nodale. C'est en effet une activité qui permet de tisser le métier et d'en débattre entre des personnels de différentes anciennetés, de différents parcours ; c'est aussi un lieu de tensions entre les exigences de l'organisation et celles portées par le métier, notamment dans l'articulation du cure et du care. Son absence de prise en charge concrète par l'hôpital en fait une tâche discrétionnaire pour les anciennes. Les contenus transmis et la dimension collective de la transmission sont donc variables et dépendent fortement des ressources et des contraintes immédiates. Au final, un des enjeux forts de la transmission réside dans la possibilité, pour les anciens comme pour les nouveaux, de travailler en santé et en qualité.

Source : Gaudart, C. et J. Thébault, La place du care dans la transmission des savoirs professionnels entre anciens et nouveaux à l’hôpital, Relations industrielles, vol. 67, no 2, printemps 2012, p. 242-262. http://dx.doi.org/10.7202/1009086ar

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives