Evaluation du stress au travail après mesures de prévention dans une caisse de retraite

Objectif : Le stress au travail et ses répercussions sur la santé ont déjà été décrits. Toutefois, très peu de publications analysent les évolutions après la mise en place de mesures pour lutter contre ce facteur de risque psychosocial. C'est le but de cette étude. Méthodes : Deux enquêtes ont été réalisées en octobre 2009 et 2011. Le premier échantillon est composé de 150 salariés et la deuxième comporte 108 salariés. Soixante-quatorze salariés ont participé aux deux enquêtes et ont été appariés. Le personnel a été invité à participer volontairement aux deux enquêtes et a rempli trois questionnaires. Résultats : L'étude montre une stabilité concernant la santé perçue médiocre, les accidents, les hospitalisations, les arrêts-maladies, la prise de médicaments, les troubles musculo-squelettiques, la détresse psychosociale et le stress au travail. Cependant, il existe une nette diminution de l'iso-strain et une amélioration de sa composante, le soutien social. Il s'agit des résultats les plus importants de cette étude. L'iso-strain diminue surtout chez les femmes (p < 0,002) et les employés (p < 0,001). L'amélioration du soutien professionnel des supérieurs et des collègues bénéficie aux femmes et aux employés, l'amélioration du soutien émotionnel des supérieurs et des collègues profite surtout aux employés. Ces variables sont associées aux troubles psychologiques et aux troubles musculo-squelettiques. Conclusion : La nette diminution d'iso-strain et l'amélioration du soutien social constituent des résultats encourageants qui incitent à poursuivre les efforts pour combattre les facteurs de stress au travail.

Source : La Rosa-Rodriguez, E. Santé publique, vol. 25, no 1, 2013, p. 59-67. http://www.cairn.info/revue-sante-publique-2013-1-page-59.htm

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives