Du travail d'organisation à l'environnement capacitant dans les projet lean

Études de cas à partir de la participation des acteurs syndicaux
Le lean management ou lean manufacturing est issu du modèle Toyota. Il a été transformé en idéal-type, par des chercheurs américains, à la fin des années 80 et a connu une première expansion, dans les entreprises du secteur manufacturier, dans les années 90. Depuis quelques années, au Québec, il connaît un déploiement dans des secteurs d'activité où il n'a jamais été présent. L'objectif principal de cette organisation du système de production est d'éliminer les gaspillages, par la réduction de la variabilité chez les fournisseurs, en interne et même dans une certaine mesure chez les clients. Les moyens, multiples, passent par l'amélioration continue et la participation des salariés.
Des questions sont apparues, tant au niveau des praticiens de la santé au travail que des chercheurs, concernant les effets de cette organisation du système de production sur la santé des salariés. À travers une recension des travaux existants (Bruère, 2014), nous avons pu observer que, si le lean était censé apporter des éléments positifs par rapport au taylorisme, concernant la santé au travail, la grande majorité des auteurs observent une dégradation de cette dernière. Les variations observées à cet égard pourraient être, en partie, expliquées par la très grande diversité d'implantation du lean, malgré un socle commun de principes.

Source: https://www.aruc.rlt.ulaval.ca/sites/aruc.rlt.ulaval.ca/files/75014_cahier_sebastien_bruere_complet_final_1.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives