Adapter les mesures préventives de santé et de sécurité pour les travailleurs qui cumulent des précarités

Les obligations d'équité
Cet article rapporte les constats d'une revue de la littérature et d'une consultation d'experts sur la santé de travailleurs cumulant des précarités : ceux embauchés par des agences de location de main-d'œuvre, les petites entreprises non syndiquées et les étrangers temporaires. On constate que : a) il est difficile de dresser un portrait de l'état de santé de ces travailleurs ; b) faute de pouvoir les distinguer au sein des entreprises, ils ne bénéficient d'aucune attention particulière ; c) ils sont souvent embauchés dans des secteurs non prioritaires, où la surveillance n'est pas assidue ; d) ils sont en marge des pratiques de SST parce qu'ils sont de passage dans les entreprises. Ces faits contribuent à les mettre à l'écart, alors qu'il serait possible d'adapter les pratiques préventives aux travailleurs cumulant des précarités en recadrant les obligations scientifiques, administratives, légales et morales de justice sociale des instances de santé et de sécurité au travail (SST).

Source: Gravel, S., Lippel, K., Vergara, D., Dubé, J., Ducharme, J-F. et Legendre, G. (2017). Pistes, 19(2).
http://pistes.revues.org/5165

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives