Numerical analysis of passive safety systems in forklift trucks

90 accidents involving forklift trucks occur each year in Poland, resulting in nearly 100 injured persons including 10–15 fatalities. The most frequent and most dangerous accidents include those caused by the loss of stability of a forklift truck with the operator inside, resulting in its tip-over. More than a half of this type of incidents have a fatal outcome. The paper describes results of tests aimed at verifying the effectiveness of passive safety systems used to protect the operator against the effects of the truck tip-over. The tests were performed with the use of numerical simulation. The authors selected 12 configurations taking into account the forklift's velocity, position of the steering wheel and seat and the operator's reaction, in terms of which selected passive safety systems were tested. In order to conduct the effectiveness tests of these systems, a simulation model was developed, consisting of numerical models of: a forklift truck, human body, ground and tested passive safety systems. This was followed by a series of simulations of the forklift tip-over with the operator inside, with the use of different passive safety systems. More than 170 simulations of possible cases were performed in total. Results, in the form of recorded resultant acceleration of the head, were used to estimate the severity of injuries for each case considered. This was used as a basis to determine the effectiveness of the passive safety systems.

Source: Milanowicz, M., Budziszewski, P., & Kedzior, K. (2018). Safety Science, 101, 98-107.
https://doi.org/10.1016/j.ssci.2017.07.006

Implantation du cadenassage des équipements mobiles dans le secteur municipal

Étude exploratoire
Lors d'une étude précédente, il a été constaté que les équipements mobiles (c.-à-d. machines ou équipements autopropulsés, remorqués ou transportés) sont rarement pris en compte dans les programmes de cadenassage, bien qu'ils soient des sources potentielles d'accidents graves lors de phases hors production. Les obligations réglementaires vis-à-vis du contrôle des énergies dangereuses concernent les équipements mobiles au même titre que les équipements fixes. Ainsi, l'objectif principal de cette étude a été de suivre, d'évaluer et de réviser une démarche d'implantation du cadenassage pour les équipements mobiles en phase hors production dans le secteur municipal. Cette étude appliquée comporte un volet de mise en œuvre pratique.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100942/n/cadenassage-equipements-mobiles-secteur-municipal

Guide - Réussir l'implantation d'un programme de cadenassage (3e édition)

Conçu par l'association sectorielle Multiprévention, ce guide rassemble tous les éléments nécessaires pour bâtir votre programme de cadenassage, étape par étape.
Le cadenassage est une méthode de travail qui permet d'augmenter le niveau de sécurité dans les milieux de travail. Ce moyen de prévention réfère à un programme de cadenassage complet, qui inclut des procédures et des outils pratiques nécessaires à un suivi rigoureux et efficace.

Source: http://asstsas.qc.ca/actualites/guide-reussir-limplantation-dun-programme-de-cadenassage-3e-edition

La maintenance: un ensemble d'activités à haut risque

Toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d'activité, sont concernées par la maintenance. Elle contribue à maintenir dans un état optimal de fonctionnement les équipements (par ailleurs de plus en plus complexes et coûteux), à préserver voire à améliorer la productivité, la qualité et la conformité des produits/services et, enfin, à garantir la sûreté des systèmes et la sécurité des personnels. Pourtant, les opérateurs de maintenance sont plus fréquemment accidentés que leurs collègues de production. Face à la diversité de leurs tâches et des risques associés à ces interventions, la prévention doit intervenir le plus en amont possible, dès la conception, l'acquisition ou la modification des biens et des équipements, en considérant la conception et l'aménagement des locaux et la mise en place d'une organisation du travail de maintenance adaptée.

Source: http://www.hst.fr/dms/hst/data/articles/HST/TI-DO-17/do17.pdf

Robotique collaborative

Évaluation des fonctions de sécurité et retour d'expérience des travailleurs, utilisateurs et intégrateurs au Québec
Depuis 2010, l'industrie utilise un nouveau genre de robot capable d'interagir avec les travailleurs en production ou simplement de partager le même espace de travail. On les appelle « robots collaboratifs » ou cobots. Le cobot se distingue des robots conventionnels par l'interaction entre la machine et le travailleur; il accompagne ce dernier, l'assiste ou l'aide à réaliser des tâches. Toutefois, ce changement technologique fait apparaître de nouveaux risques surtout en production : risques de collisions (puisque l'humain peut être en contact avec le cobot), risques de troubles musculosquelettiques (TMS) (même si le cobot est conçu pour les éviter, il faut savoir le manipuler correctement pour limiter ou éviter ces troubles), risques psychosociaux (stress lié aux mouvements du cobot et à sa cadence de production), etc. Face à cela, une étude exploratoire a été menée. Elle visait, d'une part, à émettre des recommandations en matière de sécurité au travail concernant la mise en œuvre de robots dans un contexte collaboratif et, d'autre part, à formuler des pistes de réflexion en vue d'outiller les intervenants au regard de l'implémentation d'installations cobotiques.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100938/n/robotique-collaborative-securite-experience-travailleurs-integrateurs

Secteur minier - Approche intégrée de mesure de contraintes in situ par méthode inverse

La conception sécuritaire des excavations souterraines requises pour l'exploitation minière nécessite une bonne connaissance de l'état des contraintes naturelles du massif rocheux.
À ce jour, la seule façon de connaître ces contraintes avec une justesse acceptable consiste à réaliser des mesures in situ. Or, les techniques de mesure de contraintes couramment utilisées dans les mines du Québec se heurtent à des limites importantes sur le plan de la fiabilité et de la précision, ce qui laisse toujours planer un doute sur la validité des résultats obtenus, exposant par le fait même les travailleurs miniers à des risques potentiels difficiles à évaluer à la suite d'un relâchement local des contraintes.
La méthode proposée dans ce projet change radicalement la façon dont peuvent être interprétées les mesures de contraintes, non seulement à l'aide du doorstopper modifié, mais avec l'ensemble des techniques basées sur le principe de récupération. Ce changement n'exige aucun coût supplémentaire par rapport aux approches utilisées aujourd'hui.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100933/n/secteur-minier-mesure-de-contraintes-methode-inverse

Arrimage en sécurité d'engins sur véhicules routiers

Le présent guide a été réalisé afin de servir d'outil à l'ensemble du personnel et des responsables ayant en charge l'arrimage d'engins, a priori équipés de points d'arrimage.
Tout en précisant le cadre juridique, il décrit une démarche organisationnelle au sein de l'entreprise, qui vise à sécuriser les transports par la route des engins les plus courants. Sur le plan pratique, il fait référence uniquement à la méthode d'arrimage direct en diagonale, très souvent utilisée dans ce type de transfert.
La brochure est complétée d'un logiciel de calcul d'arrimage des charges diffusé en ligne, accompagné d'une feuille Excel de présentation des résultats.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206068

Renversement latéral des chariots élévateurs

Évaluation de systèmes à gain de stabilité
Les chariots élévateurs à contrepoids sont des engins de manutention relativement instables de par leur conception. pour pallier cette difficulté, les principaux fabricants européens ont récemment proposé des améliorations sous forme de systèmes permettant d'augmenter la stabilité. Une étude a été menée par l'INRS et le BGHW pour évaluer ces dispositifs. Cet article en présente les résultats.

Source: http://www.hst.fr/dms/hst/data/articles/HST/TI-NT-46/nt46.pdf 

Prévention des risques en maintenance - Critères à intégrer dès la conception des machines

Cette brochure, à destination des concepteurs, identifie neuf critères de conception des situations de travail permettant de réduire les risques professionnels lors des interventions de maintenance. Ces critères concernent aussi bien la machine en elle-même (accès aux pièces d'usure, dispositifs de séparation des énergies...) que son environnement de travail (implantation de la machine, moyens nécessaires à l'intervention...).
En préalable, la brochure rappelle l'importance de la relation entre le concepteur et l'utilisateur :
- l'expression des besoins utilisateurs,
- la réception de la machine,
- les instructions liées à son utilisateur et la formation des
opérateurs (appropriation).
À ce titre, elle s'adresse également aux utilisateurs comme outil à la rédaction d'un cahier des charges pour la maintenance et comme outil de dialogue en complément de la brochure INRS (ED 6231)." Réussir l'acquisition d'une machine ou d'un équipement de travail ".

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206270

NIOSH Center for Motor Vehicle Safety: Results from 2016 Midcourse Review

The NIOSH Center for Motor Vehicle Safety conducted a midcourse review of its NIOSH Center for Motor Vehicle Safety Strategic Plan for Research and Prevention, 2014-2018. This document outlines midcourse review purpose, methodology, results of internal review and external input, and research topics to consider for the remaining two years of the strategic plan.

Source: https://www.cdc.gov/niosh/docs/2017-139/

Multi-site delivery issues for heavy goods vehicles

The purpose of this scoping study was to establish whether there were specific safety issues relating to multi-site deliveries, and how widespread these were within the UK road haulage industry. This study builds on previous work carried out on load securing of goods transported by road.
Multi-site deliveries in themselves do not appear to introduce additional hazards, over and above those encountered in the haulage industry overall. However, they do appear to increase the exposure to hazards because drivers are required to access the load area more frequently and the profile of multi-site deliveries may mean that vehicles are delivering to sites where risks are not adequately controlled. Awareness of the risks of work activities appeared to be generally quite low amongst both consignors and hauliers, particularly with regard to the load retention properties of curtain-sided vehicles. While load planning would generally be considered desirable, it appeared that planning based purely on predicated drop order could result in poorly-loaded, unstable loads. This could be exacerbated once the first delivery had taken place, even if the load was re-loaded.
The wider utilisation of risk assessment, appropriate load planning, cooperation and clear communication between dutyholders could significantly reduce the risk of harm during multi-site deliveries.

Source: http://www.hse.gov.uk/research/rrhtm/rr1088.htm

De la conception au recyclage d'une machine, la sécurité avant tout

Si l'employeur a l'obligation de mettre à disposition de ses salariés des machines conformes aux exigences de la directive européenne dite " Machines ", tous les acteurs intervenant (concepteurs, utilisateurs, mainteneurs, rénovateurs...) sont concernés par la sécurité. Car, à chaque étape, des risques existent pour ceux qui les utilisent ou se trouvent à proximité. Ce dossier met en lumière les points de vigilance à des moments-clés de la vie d'une machine et décrypte l'environnement juridique et le rôle de la normalisation dans la prévention des risques.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=DO%2015

Safety of industrial machinery in reduced risk conditions

Industrial machines are known to possess many hazards. One machine safety design requirement found in the machinery directive in Europe, national or provincial legislation in North America, as well as national and international safety of machinery standards is the control mode for maintenance when guard or protective device has to be displaced or removed. One of the conditions is that the control mode permits operation of the hazardous elements only in reduced risk conditions. This condition presents some challenges to designers and users alike. What are considered reduced risk conditions is open to interpretation. The objectives of this study were to identify values for safe reduced speed, safe kinetic energy and safe contact pressure from the literature and from enterprises and to identify the factors influencing the choice of values. It was found that values for reduced speeds, force, energy, contact pressures varied widely. Industrial visits showed that enterprises use reduced speeds by switching to the reduced speed mode of operation without applying the other required conditions. Machines were modified to incorporate this mode of operation indicating some design problems. Some factors were identified which could guide the choice of values when the information is missing from standards or other documents. When a safety standard exists for a particular machine and that the values are specified in the standard, designers and users can use those values. However, if the machine has no safety standard, a risk assessment is needed before deciding which values to use.

Source: Chinniah, Y., Aucourt, B., & Bourbonnière, R. (2017). Safety Science, 93, 152-161.
http://dx.doi.org/10.1016/j.ssci.2016.12.002

Forklift truck reverse sensor systems assessment

Counterbalance forklift trucks (FLTs) are widely used in a variety of industry sectors for material handling. Incidents involving FLTs are typically vehicle/pedestrian, vehicle/vehicle, or vehicle/structure collisions. Of these, vehicle/pedestrian incidents have the most potential for reportable injury and around 500 incidents a year involving moving FLTs are reported to HSE.
Measures to improve or augment the operator's field of vision can include: mirrors and CCTV systems (which rely on the operator's observations) and sensor systems (including ultrasonic, radar, and Radio Frequency Identification (RFID)), similar to those commonly fitted to passenger vehicles; or simply improving the driver's operating position.
This report describes work undertaken to assess the active sensor systems (ultrasonic and radar) commonly used to reduce the risk of collisions. The systems tested appeared to provide a useful function in mitigating the risk of collision by stopping the truck when an obstruction was detected. However, certain configurations produced blind spots in the detection zones that could allow a pedestrian to approach the truck without being detected. The sensors also needed to be mounted to give an appropriate detection zone without producing a large number of false detections.

Source: http://www.hse.gov.uk/research/rrhtm/rr1084.htm

Exploring the human and physical factors associated with telescopic handler overturning risks

A combination of machine instability and various human factors elements are important precipitating factors in telescopic handler overturn incidents. Industry guidance makes a number of assumptions about the impact of operator “knowledge gaps”, however the link between operator knowledge gaps and overturn risk is, at present, hypothetical and remains empirically untested.
This study was done to identify:
- the full range of human factors issues that might potentially contribute to telescopic handler overturn incidents;
- the human factors issues that appear to be most important in terms of overturn risk and
- key operator knowledge gaps that could increase the probability of an operator overturning a machine.

Source: http://www.hse.gov.uk/research/rrhtm/rr1085.htm

Plus de Messages Page suivante »

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives