La place des femmes en recherche

En cette journée internationale des femmes, il est de bon ton de s'interroger sur la place des femmes dans le monde de la recherche en santé et en sécurité du travail. Si les femmes forment 54 % du personnel total de l'IRSST, elles ne représentent que 39 % des effectifs scientifiques. Et ce n'est pas parce que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à obtenir des bourses d'études supérieures de l'IRSST qu'il faille baisser les bras.

Il est vrai que les femmes représentent 58 % des effectifs de nos universités, mais elles se concentrent surtout dans les sciences humaines et les sciences sociales alors qu'elles sont largement sous-représentées dans les sciences naturelles et le génie, qui sont au cœur d'une partie importante de nos activités de recherche en SST. De plus, lorsqu'on regarde la proportion de femmes qui obtient un doctorat, on constate qu'elles ne forment que 45 % des diplômés.

Mais reconnaissons qu'elles gagnent du terrain. Elles devront cependant être plus nombreuses à soutenir des thèses doctorales si elles veulent occuper, dans le domaine de la recherche, une place qui correspond davantage à leur poids démographique. Le défi est là, mais les emplois y seront aussi ; les départs à la retraite des baby-boomers créant de belles opportunités. Et pas seulement dans le domaine de la recherche.

Bonne fête à toutes !

Marie Larue

PS : Je vous invite à consulter le Portrait des Québécoises en 8 temps que le Conseil du statut de la femme vient de publier.

Commentaire

Marie Lancaster a dit :

Bonjour,

Votre propos est inspirant. Mais je me demandais quelle place occupe les femmes comme sujet de recherche dans vos projets?

# mars 19, 2009 1:16

Jean a dit :

Très bien.

# mai 19, 2010 10:43