2014-04-01 12:00 - Messages

Observatoire sociétal des cancers

Rapport 2013
La Ligue contre le cancer a publié le 3ème rapport de l'Observatoire sociétal des cancers, s'appuyant sur des études inédites pour comprendre les réalités de cette maladie. Si les conséquences économiques du cancer pour les personnes malades et leur entourage sont connues, cette nouvelle édition met aussi en avant l'impact de la maladie sur le parcours professionnel : 1 personne sur 3 perd ou quitte son emploi dans les 2 ans après le diagnostic. Que vivent les malades dans cette situation ? Qu'en perçoivent les salariés et les employeurs ? Comment les travailleurs indépendants concilient-ils maladie et activité professionnelle ?
De plus, si aujourd'hui une grande partie des traitements du cancer est prise en charge par l'assurance maladie, les limites et les modalités du « remboursé à 100% » sont-elles bien connues ? Comment les restes à charge contribuent aux inégalités dans la prise en charge des malades atteints de cancer ?

Source: http://www.actdoc.anact.fr/Record.htm?idlist=2&record=19176117124919943999

Musculoskeletal Pain and Depressive Symptoms as Predictors of Trajectories in Work Ability Among Finnish Firefighters at 13-Year Follow-Up

Objective: To identify work ability trajectories among Finnish firefighters during a 13-year follow-up. We examined whether baseline musculoskeletal pain and depressive symptoms (DPS) predicted membership of the trajectories.
Methods: We studied 411 male firefighters who responded to a questionnaire at both baseline and at least one of two follow-ups. The outcome variable was perceived work ability (0 to 10). The predictors were musculoskeletal and depressive symptoms. Covariates included age, diseases, lifestyle habits, and work-related factors.
Results: One fourth of the firefighters belonged to the Diminished work ability trajectory. Musculoskeletal and depressive symptoms, lifestyle risks and diseases, and, in separate analyses, low back pain, were strong predictors of this.
Conclusions: When planning preventive actions and workplace health promotion among firefighters, even one site musculoskeletal pain and mild signs of depression should be taken into account. Prevention of adverse lifestyle habits is also essential.

Source: Punakallio, Anne PhD; Lusa, Sirpa PhD; Luukkonen, Ritva PhD; Airila, Auli MSc; Leino-Arjas, Päivi MD. Journal of Occupational & Environmental Medicine: April 2014 - Volume 56 - Issue 4 - p 367–375.
http://dx.doi.org/10.1097/JOM.0000000000000139

La reconstruction professionnelle après un burnout

Pour continuer à s'intégrer dans une vie professionnelle et sociale, un cadre victime de burnout (épuisement professionnel) doit se reconstruire. L'analyse sociologique du parcours de reconstruction post-burnout permet de montrer que les étapes traversées par les victimes sont identiques. Cette même analyse met en évidence les places respectives de la centralité et du sens du travail qui ont un rôle essentiel dans l'identité professionnelle. Cet article propose aux médecins du travail et/ou aux gestionnaires de ressources humaines une trame et une grille de questions à envisager avec la victime pour l'accompagner dans sa reconstruction et permettre de retrouver son identité professionnelle.

Source: http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TF%20216

Work-related gender differences in physician-certified sick leave

A prospective study of the general working population in Norway
Objectives: This study aimed to examine gender differences in physician-certified sick leave and the extent to which these differences can be explained by work-related psychosocial and mechanical risk factors.
Methods: Randomly drawn from the general population in Norway, the cohort comprised working men and women aged 18–69 years (N=12 255, response rate at baseline = 60.9%). Eligible respondents were interviewed in 2009 and registered with an active employee relationship of ≥100 actual working days in 2009 and 2010 (N=3688 men and 3070 women). The study measured 11 work-related psychosocial factors and 11 mechanical exposures, and outcomes of interest were physician-certified general sick leave (GSL) >0 days and long-term sick leave (LTSL) ≥40 working days during 2010.
Results: Women reported a significantly higher level of exposure to 9 of the 11 psychosocial factors evaluated. For mechanical factors, the reporting was mixed. After controlling for age, educational level, sick leave during 2009, housework, working hours and family status, a 1.7-fold risk for GSL and LTSL were found among women. In comparison with the initial model, adjusting for psychosocial factors reduced the excess risk by 21% and 27% for GSL and LTSL, respectively. The total effect of mechanical factors was negligible. Differences between occupations held by women and men explained an additional one-tenth of the excess risk for LTSL among women.
Conclusions: Work-related psychosocial factors contributed significantly to a higher level of GSL and LTSL among women. The most important factors were demands for hiding emotions, emotional demands, and effort–payment imbalance.

Source: Sterud T. Scand J Work Environ Health. 2014
http://dx.doi.org/10.5271/sjweh.3427

Les facteurs influençant le retour au travail après une dépression

Le point de vue et le rôle des acteurs syndicaux
En 2005, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) stipulait que dans moins d'une décennie, la dépression constituerait une des premières causes d'incapacité avec les maladies cardiovasculaires (World Health Organization, 2005). En effet, on constate une augmentation des prestations d'invalidité attribuables aux troubles mentaux, notamment la dépression. Celles-ci sont à l'origine de plus de 40% de toutes les réclamations d'assurance-salaire (MSSS, 2005). Le retour au travail des employés qui ont dû s'absenter en raison d'une dépression est parfois complexe car il implique plusieurs acteurs. À notre connaissance, peu d'études se sont intéressées au point de vue des acteurs syndicaux quant aux facteurs qui facilitent et qui gênent le retour au travail de personnes aux prises avec une dépression, ainsi qu'à leur rôle dans le processus de retour au travail de ces employés.
L'objectif de cette étude était de mieux comprendre le rôle des acteurs syndicaux dans le retour au travail de personnes ayant vécu une dépression, ainsi que les facteurs qui facilitent et qui gênent ce retour selon leur point de vue. Les questions principales étaient: dans votre rôle d'acteur syndical, qu'avez-vous fait à l'intérieur du processus de retour au travail d'employés qui ont eu une dépression? Selon vous, qu'est-ce qui aide les personnes ayant vécu une dépression à retourner au travail? Qu'est-ce qui nuit ou rend plus difficile leur retour au travail?

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-retour-au-travail-apres-une-depression-r-805.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Méthodes et types d’études

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives