CNESST - Planification des travaux réglementaires 2017 - Volet SST

La CNESST dispose d'une planification des travaux réglementaires précisant les besoins et les objectifs concernant les modifications requises aux normes et règlements qui sont sous sa responsabilité. Adoptée par le conseil d'administration, cette planification tient compte de la planification stratégique 2017-2019 de la CNESST, de la planification pluriannuelle en prévention-inspection, volet santé et sécurité du travail et des priorités d'évolution en matière de santé et sécurité du travail. Elle assure une vision commune des travaux en cours. Annuellement, elle est mise à jour pour tenir compte de l'évolution des travaux réglementaires.???

Source: http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/1000/Pages/dc1000-218-2.aspx

CNESST - Plan stratégique 2017-2019

​Le Plan stratégique 2017-2019 détermine les priorités que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) s’est données pour remplir sa mission au cours des prochaines années.​

Source: http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/200/Pages/DC200-1591.aspx

NIOSH Web Tool Demonstrates that in Mining, Safety Pays

Safety Pays in Mining - a new, free web tool from NIOSH - shows mining companies the cost of worker injuries.
This tool offers mining companies information on not only the cost of injury claims, but a few suggestions on how that same money might be spent in other ways.
Preventing injuries saves workers from pain and disability and saves companies money at the same time. Injuries on the job profoundly affect mining companies’ profits and daily operations. In addition to paying direct costs or increased premiums for workers’ compensation insurance, mining companies might need to pay for overtime for other workers to fill an injured worker’s role, cover training costs for a replacement worker or divert administrative resources in the wake of an injury.

Source: https://www.cdc.gov/niosh/updates/upd-03-07-17.html

Portail Web sur le genre, le travail et la santé

Le portail Web sur le genre, le travail et la santé offre un point d'accès unique vers un centre d'échanges sur des renseignements qui comptent parmi les plus actuels et les plus fiables, ainsi que de la recherche et des outils (ressources) portant sur des sujets liés au genre, au travail et à la santé. Parmi ceux-ci figurent les différences liées au genre en matière de blessures et de maladies en milieu de travail, les écarts de connaissances et l'amélioration de la prévention des risques.
Au travail, les différences physiques et les facteurs psychosociaux jouent sur le taux de blessures ou de maladies des hommes et des femmes qui font exactement le même travail. Pour créer des milieux de travail sains et sécuritaires, il faut comprendre de quelle façon le genre et le sexe influent sur le travail et la santé, et intégrer le genre aux activités de santé et de sécurité au travail.

Source: http://cchst.ca/genderhealth/

CNESST - Planification pluriannuelle 2017-2019 en prévention-inspection du volet santé et sécurité du travail

Au cours des 15 dernières années, le bilan des lésions découlant d’un accident ou d’une maladie professionnelle s’est considérablement amélioré au Québec. Plusieurs déterminants ont contribué à ce progrès, notamment les efforts de prévention, mais également des facteurs externes comme la tertiarisation de l’économie et l’amélioration de la sécurité des machines. Toutefois, les quatre dernières années ont été marquées par une baisse moins importante des lésions professionnelles. Cette tendance est également observée dans les autres provinces canadiennes.
L’analyse des perspectives socio-économiques et démographiques tend à démontrer que l’amélioration du bilan des lésions devrait se faire à un rythme moins important au cours des prochaines années. Certaines provinces canadiennes prévoient même une légère détérioration de leur bilan quant au taux de lésions. Bien que beaucoup reste à faire en matière de prévention, les gains seront de plus en plus difficiles. Le bilan des lésions devrait également moins profiter des déterminants indirects, comme la tertiairisation de l’économie.
Le vieillissement rapide de la main-d’oeuvre pourrait avoir un impact négatif sur le bilan des lésions professionnelles. Le poids relatif des travailleurs expérimentés (55 ans et plus) continuera à croître au cours des prochaines années. Le taux d’accidents chez ces travailleurs est sensiblement le même que chez les travailleurs de 54 ans et moins. Par contre, le taux de maladies professionnelles (p. ex. : surdité professionnelle) est plus élevé. Il est aussi important de noter que la gravité des lésions est plus importante chez les travailleurs expérimentés, pour qui la durée moyenne d’indemnisation est de 27 % plus longue.
Les changements démographiques auront également des conséquences sur le marché du travail. Par exemple, le secteur des soins de santé, qui présente un taux de lésions relativement élevé, connaîtra une période de croissance.

Source: http://www.cnesst.gouv.qc.ca/acces-information/diffusion-de-l-information/Documents/GuidePlanifPrevention_VF.pdf

Modes et méthodes de production en France en 2040

Quelles conséquences pour la santé et la sécurité au travail?
Les travaux des groupes de travail ainsi que les déclinaisons en santé et sécurité au travail sont rassemblés dans ce document sous la forme de cinq chapitres qui font une synthèse partielle des principales données acquises au cours de l'exercice :
1. Que produira la France demain ?
2. Le triomphe du logiciel (automatisation, robotisation)?
3. Le retour au local comme outil de développement(s)?
4. Vers la multiplication des formes de travail?
5. Quelles évolutions de la prescription et des rythmes de travail?

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=VEP%203

Quels risques professionnels et quelle prévention en 2040?

Après avoir présenté les évolutions du monde du travail qui ont eu une influence majeure au cours des vingt-cinq dernières années en termes de risques professionnels et de prévention, puis les principaux enjeux susceptibles de structurer la production en France au cours des vingt-cinq années à venir et d'avoir une forte influence dans le domaine du travail et des risques associés, ce troisième et dernier article présente les principales conséquences potentielles identifiées par un groupe d'experts de l'INRS, sur la base des questionnements issus de la phase prospective.

Source: Séverine Brunet, Michel Héry, Catherine Levert, Agnès Aublet-Cuvelier, Stéphane Binet, Ève Bourgkard, Philippe Jandrot, Guy Peissel-Cottenaz, Jérôme Triolet. (2016). Hygiène & sécurité du travail (245).
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=VP%2016

Oeuvrer ensemble pour promouvoir un milieu de travail sûr et salubre

La Commission d'experts pour l'application des conventions et recommandations publie une étude d'ensemble sur les instruments de sécurité et de santé au travail relatifs au cadre promotionnel, à la construction, aux mines et à l'agriculture.
Après un aperçu du contexte historique et des objectifs des instruments sélectionnés (chapitre I), la présente étude passe en revue les politiques, systèmes et programmes nationaux de SST et met en évidence l'importance capitale des données pour l'élaboration de ces politiques, systèmes et programmes (chapitre II). Elle souligne ensuite le rôle de la coopération dans l'élaboration et l'application de mesures de SST ainsi que les responsabilités, obligations et droits spécifiques des employeurs et des travailleurs (chapitre III). Le chapitre IV traite du développement d'une culture nationale de la sécurité et de la santé et de mesures de prévention et de protection particulières, tandis que le chapitre V porte sur les mesures destinées à mettre en application la législation nationale qui régit la SST. Le chapitre VI traite de l'impact des instruments et d'une éventuelle action normative. Tous ces aspects sont étudiés à la fois d'une manière générale et dans les contextes respectifs des secteurs de la construction, de l'industrie minière et de l'agriculture.

Source: http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---ed_norm/---relconf/documents/meetingdocument/wcms_543633.pdf

Responsible Supply Chains in the Garment and Footwear Sector

The garment and footwear sector is one of the largest consumer goods sectors in the world. Although it represents an important economic driving force, the tragic collapse of the Rana Plaza factory in 2013 brought global attention to the risks of severe adverse impacts both in manufacturing but also further upstream.
The OECD has developed a Due Diligence Guidance for Responsible Supply Chains in the Garment and Footwear Sector. This Guidance, developed through an intense multi-stakeholder process, supports a common understanding of due diligence and responsible supply chain management in the sector.

Source: http://mneguidelines.oecd.org/responsible-supply-chains-textile-garment-sector.htm

Ex-post evaluation of the European Union occupatinal safety and health Directives

Occupational safety and health (OSH) forms an integral part of the European labour market. It is an important element of the European social protection structure. In the context of European integration and realisation of the internal market, a common framework was established through Directive 89/391/EEC (Framework Directive) aiming at securing a minimum level of protection from work-related health and safety risks for the workers of all Member States. This framework built on the existing systems at the time and laid down important common principles of prevention, risk assessment, information, training etc. It established minimum protection levels while allowing Member States to go further if so desired. Building on these common principles, 23 further Directives have been adopted dealing with specific risks and situations. Together this set of rules constitutes the OSH framework.
The Commission is required to regularly evaluate the implementation of the OSH framework. This evaluation report draws from a number of elements, including an independent study, National Implementation Reports (NIRs) from all Member States and numerous consultation mechanisms involving independent experts, inspectors and representatives from industry, workers and Member States. The value of occupational safety and health interventions has to be considered in the light of which interventions at which level are most useful. This exercise also forms part of the Commission's Regulatory Fitness (REFIT) Programme with a special focus on SMEs. The REFIT Programme focuses on efficiency, effectiveness and legislative simplification including avoiding unnecessary regulatory burden.

Source: http://www.etui.org/fr/content/download/25879/245190/file/Commission+europ%C3%A9enne+-+Ex-post+evaluation+of+the+European+Union+occupatinal+safety+and+health+Directives+%2810+janvier+2017%29.pdf

Safer and Healthier Work for All

Modernisation of the EU Occupational Safety and Health Legislation and Policy
Over the last 25 years, the EU has been a front-runner in setting high standards of worker protection against health and safety risks at work on its territory, and has promoted high levels of protection also in third countries. Occupational safety and health policy is contributing to the objective of improving the safety and health of workers in the EU. According to the most recent available data the incidence rate of deaths in accidents at work dropped by almost 1/4 as compared with the situation in 2008, however, with different trends in individual Member States. The percentage of EU workers reporting at least one health problem caused or made worse by work decreased by nearly 10%.
The EU legislative framework has played a pivotal role in shaping national and company level occupational safety and health strategies. The detailed ex-post evaluation of the EU acquis, checking their relevance as well as efficiency, effectiveness, coherence and EU added value, carried out by the Commission confirms that the framework meets its ambition to adequately protect workers. This REFIT evaluation comprised the Framework Directive 89/391/EEC and 23 related Directives.
It concluded that the overall structure of the EU occupational safety and health acquis, consisting of a goal-oriented Framework Directive complemented by specific Directives, is generally effective and fit-for-purpose. However, it pointed to specific provisions of individual Directives that have become outdated or obsolete, and highlighted the need to find effective ways to address new risks. The way in which Member States have transposed the EU occupational safety and health Directives varies considerably across Member States. Compliance costs therefore vary and cannot be easily dissociated from more detailed national requirements. However, overall, the evaluation clearly concluded that compliance with the occupational safety and health Directives is more challenging for SMEs than large establishments, while at the same time the major and fatal injury rates are higher for SMEs. Specific support measures are therefore necessary to reach SMEs and help them increase their compliance in an efficient and effective way.

Source: http://www.etui.org/fr/content/download/25865/245103/file/Commission+europ%C3%A9enne+-+Communication+Safer+and+Healthier+Work+for+All.+Modernisation+of+the+EU+Occupational+Safety+and+Health+Legislation+and+Policy+%2810+janvier+2017%29.pdf

HSA - Programme of Work 2017

This programme of work, the second prepared under the Health and Safety Authority's Strategy 2016–2018, has been developed to contribute to our long-term vision of healthy, safe and productive lives.

Source: http://www.hsa.ie/eng/Publications_and_Forms/Publications/Corporate/HSA_Programme_of_Work_2017.pdf

Creating a Future for Occupational Health

Objectives: Economic, social, technical, and political drivers are fundamentally changing the nature of work and work environments, with profound implications for the field of occupational health. Nevertheless, researchers and practitioners entering the field are largely being trained to assess and control exposures using approaches developed under old models of work and risks.
Methods: A speaker series and symposium were organized to broadly explore current challenges and future directions for the occupational health field. Broad themes identified throughout these discussions are characterized and discussed to highlight important future directions of occupational health.
Findings: Despite the relatively diverse group of presenters and topics addressed, some important cross-cutting themes emerged. Changes in work organization and the resulting insecurity and precarious employment arrangements change the nature of risk to a large fraction of the workforce. Workforce demographics are changing, and economic disparities among working groups are growing. Globalization exacerbates the ‘race to the bottom’ for cheap labor, poor regulatory oversight, and limited labor rights. Largely, as a result of these phenomena, the historical distinction between work and non-work exposures has become largely artificial and less useful in understanding risks and developing effective public health intervention models. Additional changes related to climate change, governmental and regulatory limitations, and inadequate surveillance systems challenge and frustrate occupational health progress, while new biomedical and information technologies expand the opportunities for understanding and intervening to improve worker health.
Conclusion: The ideas and evidences discussed during this project suggest that occupational health training, professional practice, and research evolve towards a more holistic, public health-oriented model of worker health. This will require engagement with a wide network of stakeholders. Research and training portfolios need to be broadened to better align with the current realities of work and health and to prepare practitioners for the changing array of occupational health challenges.

Source: Peckham, Trevor K., Baker, Marissa, G., Camp, Janice E., Kaufman, Joel D., & Seixas, Noah S. (2017). Annals of Work Exposures and Health, 61(1), 3-15.
https://doi.org/10.1093/annweh/wxw011

Envoyé: 2017-02-06 15:22 par Maryse Gagnon | avec aucun commentaire
Classé sous :
L’Anses présente son programme de travail pour l’année 2017

L’évolution des modes et habitudes de consommation, le développement de nouvelles technologies, la présence de multiples sources de contaminations, dans l’environnement général ou en milieu professionnel, ou encore l’évolution des facteurs organisationnels du travail, sont susceptibles d’exposer les populations à de nouveaux risques, au travers de l’alimentation, au domicile, au travail, pendant les transports ou les loisirs. Après une année 2016 particulièrement active, qui a vu un nouvel élargissement de ses missions et la publication de nombreux travaux d’expertise, l’Agence met l’accent en 2017 sur ces nouveaux risques du quotidien.

Source: https://www.anses.fr/fr/system/files/PRES2017DPA03.pdf

Façonner le monde du travail dans l'économie digitale

La digitalisation de l’économie est un thème devenu incontournable dans le débat politique et social, pour le meilleur et pour le pire. Une nouvelle révolution industrielle est annoncée, qui bouleversera les processus de production, le monde du travail et la société dans son ensemble. Comment s’y préparer? Comment en anticiper les impacts?
L’Institut syndical européen a rassemblé à Bruxelles, en juin 2016 pendant trois jours, les meilleurs experts des questions sociales liées à cette digitalisation de l’économie. Un thème dont les contours sont encore difficiles à saisir précisément. Ce premier numéro des Notes de prospective est consacré aux résultats de cette conférence, non pas pour en faire un résumé des débats mais pour tenter d’en extraire l’essentiel de ce qui nous paraît être les enjeux stratégiques, pour le monde du travail, de cette nouvelle "révolution numérique".

Source: http://www.etui.org/fr/Publications2/Notes-de-prospective/Faconner-le-monde-du-travail-dans-l-economie-digitale

Plus de Messages Page suivante »

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives