2014-05-01 12:00 - Messages

Occupational safety and health in the wind energy sector

This e-fact considers occupational safety and health (OSH) issues in the wind energy sector and is aimed at raising awareness and supporting good OSH in onshore and offshore facilities. It summarises the findings from EU-OSHA's report ‘Occupational safety and health in the wind energy sector' (EU-OSHA, 2013a). It considers the activities associated with wind energy and identifies specific hazards to workers across the entire life cycle of wind turbines, from the design and manufacturing of parts, through their transport, installation and maintenance, to emergency rescue and waste treatment.

Source: https://osha.europa.eu/en/publications/e-facts/e-fact-79-occupational-safety-and-health-in-the-wind-energy-sector/view

Human health and safety risks management in underground coal mines using fuzzy TOPSIS

The scrutiny of health and safety of personnel working in underground coal mines is heightened because of fatalities and disasters that occur every year worldwide. A methodology based on fuzzy TOPSIS was proposed to assess the risks associated with human health in order to manage control measures and support decision-making, which could provide the right balance between different concerns, such as safety and costs. For this purpose, information collected from three hazardous coal mines namely Hashouni, Hojedk and Babnizu located at the Kerman coal deposit, Iran, were used to manage the risks affecting the health and safety of their miners. Altogether 86 hazards were identified and classified under eight categories: geomechanical, geochemical, electrical, mechanical, chemical, environmental, personal, and social, cultural and managerial risks. Overcoming the uncertainty of qualitative data, the ranking process is accomplished by fuzzy TOPSIS. After running the model, twelve groups with different risks were obtained. Located in the first group, the most important risks with the highest negative effects are: materials falling, catastrophic failure, instability of coalface and immediate roof, firedamp explosion, gas emission, misfire, stopping of ventilation system, wagon separation at inclines, asphyxiation, inadequate training and poor site management system. According to the results, the proposed methodology can be a reliable technique for management of the minatory hazards and coping with uncertainties affecting the health and safety of miners when performance ratings are imprecise. The proposed model can be primarily designed to identify potential hazards and help in taking appropriate measures to minimize or remove the risks before accidents can occur.

Source: Mahdevari S, Shahriar K, Esfahanipour A. Sci. Total Environ. 2014; 488-489C(ePub): 85-99.
http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2014.04.076

Rapport du réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles

Méthodes de détection et d'expertise des suspicions de nouvelles pathologies professionnelles
Le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (rnv3p) réunit l'ensemble des centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) français, ainsi que
plusieurs services de santé au travail (SST). Il enregistre de façon standardisée l'ensemble des consultations réalisées dans les CCPP, d'une part et l'ensemble des problèmes de santé au travail incidents diagnostiqués par les SST participants au rnv3p, d'autre part. Ce réseau n'a pas d'équivalent au niveau international. Les données collectées par le rnv3p sont utilisées pour produire des connaissances ainsi qu'à des fins de vigilance (détection d'évènements nouveaux, inhabituels ou graves) et de prévention des pathologies professionnelles. Il faut noter que les données des CCPP reflètent d'abord un système de recours aux soins. En conséquence, contrairement à ce qui est observé dans d'autres systèmes de surveillance épidémiologique, il n'y a pas de critères d'inclusion et d'exclusion, et le recrutement des cas dépend non seulement de la population source mais aussi du réseau de médecins qui adressent les malades dans les CCPP. L'intérêt de ces données réside dans le fait qu'elles sont ouvertes sur l'ensemble du champ des pathologies suspectées d'être professionnelles (indépendamment des considérations médico-légales d'indemnisation) et qu'elles reposent sur des dossiers bien documentés. Les données fournies par les SST renseignent en revanche sur l'incidence des diverses pathologies associées à l'activité professionnelle, informations complémentaires à celles transmises par les CCPP. Les objectifs principaux du rnv3p sont de repérer et décrire les situations professionnelles à risque sanitaire en France et de rechercher des étiologies nouvelles et des risques émergents.

Source: http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/RNV3P-Ra-Avril2014.pdf

Professions paramédicales

Dossier de Travail & Sécurité (numéro 750 de mai 2014)
Derrière le terme d'auxiliaire médical, sont regroupés des métiers variés et des façons de les exercer également diverses. La question des risques professionnels s'inscrit parmi de nombreuses autres préoccupations, mais demeure rarement prioritaire.
Ils ne sont pas médecins. Ils ne sont pas non plus dentistes ni pharmaciens ni sages-femmes. Pourtant, ils exercent leurs métiers dans un cadre strictement médical. Ce sont les auxiliaires médicaux… Une appellation qui regroupe une large diversité de métiers et des contextes d'exercice très variés (lire l'encadré ci-dessous). Elle est définie par le Code de la santé publique et correspond à la notion de profession paramédicale. Les auxiliaires médicaux agissent sur prescription médicale afin d'accompagner, de soigner, de préparer, d'appareiller ou de rééduquer les patients. Cela représente plus d'une vingtaine de métiers et un peu plus d'un million de personnes en France.

Source: http://www.travail-et-securite.fr/ts/dossier/.html

Secteur éolien

Risques en santé et en sécurité au travail et stratégies de prévention
Malgré une très forte croissance de l'implantation d'éoliennes à travers le monde et notamment au Québec, les statistiques d'accidents de travail, même au niveau international, demeurent fragmentaires et illustrent mal la situation en matière de santé et de sécurité au travail dans ce secteur. Cette étude visait à mieux comprendre les risques et les pratiques en santé et en sécurité du travail, alors que des centaines d'éoliennes de grande puissance s'ajoutent chaque année au Québec. Il s'agissait donc d'effectuer un état des lieux de  l'industrie éolienne.
La démarche utilisée dans cette étude utilise plusieurs voies, autres que la seule analyse statistique, pour identifier, décrire et analyser les risques d'accident dans ce secteur, mais aussi les pratiques de prévention et la conformité de ces pratiques à celles que la CSST recommande. Il s'agit, à notre connaissance, de la première étude qui établit un portrait de la santé et de la sécurité au travail pour le personnel qui travaille dans ou en lien avec cette industrie.
Les résultats de l'étude portent, en premier lieu, sur la recension des accidents de travail survenus dans cette industrie depuis le début des années 2000. À cet égard, il convient de signaler, au-delà des risques associés aux aspects mécaniques des éoliennes, la présence de risques cardiaques ainsi que d'accidents dus aux risques électriques liés aux circuits de puissance ou aux circuits de commande. Ce sont deux résultats assez logiques puisque la caractéristique de ces travaux est de s'effectuer en hauteur, et que d'autre part, une éolienne étant une centrale électrique, c'est bien au niveau de l'électricité que se concentre une grande partie des risques.

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-secteur-eolien-r-820.html

Les défis des emplois verts de l’industrie du photovoltaïque au Québec

L’industrie du photovoltaïque (PV), pourvoyeuse d’électricité solaire à faible empreinte écologique, est un secteur d’activité en pleine croissance ayant généré quelque 220 000 emplois verts dans le monde en 2010, avec une projection de près de 2 000 000 à l’horizon 2020. L'industrie du photovoltaïque fait face néanmoins à des risques potentiels pour la santé et la sécurité des travailleurs et ce, tout le long du cycle de vie des systèmes photovoltaïques. L’objectif général de cette recherche était de dresser un portrait de l’industrie du PV au Québec. Elle visait plus précisément à : 1) réaliser le bilan de la revue de la littérature; 2) identifier les substances chimiques auxquelles sont exposés les travailleurs tout en documentant leurs risques potentiels; 3) déterminer les procédés de fabrication et d’exploitation problématiques en matière de santé et de sécurité; 4) identifier les entreprises québécoises œuvrant dans l’industrie du photovoltaïque; 5) estimer le nombre d’emplois directs et indirects qu’elle génère; 6) définir les besoins en recherche dans le domaine de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-defis-emplois-verts-r-817.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives